Skip to content

Le Crédit Agricole Centre Loire teste le social business… et ça marche [France]

Pour développer sa présence sur les réseaux sociaux, le Crédit Agricole Centre Loire donne accès à 70 de ses conseillers à la plateforme omni-canal développée par Hearsay Social. Le but étant pour la banque de détail communiquer sur ses initiatives, partenariats et événements à l’échelle locale.

Le Crédit Agricole met la relation client 100% digitale au cœur de son “Ambition[…]

Dans les locaux du Village by CA, l’incubateur parisien du Crédit agricole qui va faire[…]

Dans les locaux du Village by CA, l'incubateur parisien du Crédit agricole qui va faire des jaloux

Crédit Agricole et Crédit Mutuel Arkéa misent 2 millions d’euros dans Linxo

Crédit Agricole et Crédit Mutuel Arkéa misent 2 millions d'euros dans Linxo

A l’assaut des réseaux sociaux, le Crédit Agricole Centre Loire dote 70 de ses conseilleurs d’une plateforme omni-canal SaaS (software as a service), développée par Hearsay Social, pour tester la présence de la banque de détail sur Facebook et Linkedin. Chaque conseiller est ainsi amené à devenir son propre agent de communication. L’objectif : communiquer sur des événements et des initiatives locales auxquels le Crédit agricole est associé.

 

Pour mener cette mission, les conseillers ont à disposition une bibliothèque d’informations thématiques issues de la presse, de l’entreprise et concernant l’économie, informations qu’ils pourront partager à leurs clients via leur page. “Les pages des conseillers permettent de communiquer sur des événements ou des initiatives d’ordre général. Dès que l’on arrive à des questions plus personnelles (de gestion de compte par exemple, ndlr), on passe par les canaux traditionnels comme l’e-mai ou le téléphone pour des raisons de confidentialités”, rassure Jean Meplomb, directeur général adjoint du Crédit Agricole Centre Loire.

 

UN TEST CONCLUANT

Lancé il y a trois mois sur l’agglomération d’Orléans, ce test devrait se poursuivre dans un territoire plus rural : la Nièvre.  “A ce jour,  les retours du test sont concluants et l’engagement des équipes en agence est important. Au niveau des conseillers, les retours dépendent cependant de la maturité de chacun sur les réseaux sociaux. Nous avons mis en place une demi-journée de formation pour les conseillers et les directeurs d’agence. Suite à cette demi-journée nous avons développé une charte d’utilisation”, explique Jean Meplomb, qui tient à préciser : “Il ne s’agit pas d’utiliser ces pages pour vendre des produits bancaires ou assurantiels”, mais bien d’un programme Social Business, où chaque conseiller est appelé à développer sa propre stratégie relationnelle.

 

RENFORCER LE RÉSEAU LOCAL

“Il me semble que cette démarche a du potentiel”, estime le directeur général adjoint, exemple à l’appui :“Pour vous faire part d’une anecdote, nous avions aidé un boulanger-pâtissier à s’installer et nous lui avions demandé si nous pouvions communiquer là-dessus. Il a obtenu des commandes d’une entreprise grâce à la communication faite sur la page de son conseiller bancaire”. 

Visit the Resource Center

Download White Paper, Infographics, Industry Reports and More…

Visit Resources